Cuco kidnappé

Ce soir là, nous étions le 4 mai, et Cuco avait cédé à l’appel de la soirée masquée « je suis bonne je suis une femme », Axelle-Lavaivre-Roch mixait, et puis il y aurait Janine Rostron. La soirée sonnait comme une promesse. Il arriva à la Bellevilloise vers 1h30, Planningtorock était justement aux commandes. L’atmosphère était inhabituelle,Lire la suite « Cuco kidnappé »

Piratage cosmique au Palais de Tokyo

Nous sommes nombreux, nous sommes pluriels, nous sommes matériels, nous sommes spirituels, nous sommes le microcosme, nous sommes le macrocosme, nous sommes l’infiniment petit nous sommes l’infiniment grand, nous sommes en devenir, nous sommes d’ici, nous sommes de là-bas, nous sommes d’avant, nous sommes de maintenant, nous sommes d’après, nous sommes une multitude, nous sommesLire la suite « Piratage cosmique au Palais de Tokyo »

There is no band, but yet there is a band (Cuco au Silencio)

Cuco descendit l’escalier du Silencio. Comme il était anormalement long, quand il arriva au sous-sol, son rapport à l’espace avait changé. There is no band. No hay banda ! And yet we hear a band Presque comme s’il était chez lui, Cuco déambula dans cet espace labyrinthique du sous-sol où le réel avait rejoint définitivement la fiction. Oui, bienLire la suite « There is no band, but yet there is a band (Cuco au Silencio) »