Cucolotté

Alors que Cuco se rendait au Divan du Monde, il songea que c’était un des plus beau nom de lieu de la night parisienne. Il imagina soudain qu’il allait participer à une séance de psychanalyse collective et cosmique. Il rêva d’une séance d’association libre en commun, ce serait comme un long rêve éveillé, où les inconscients se répondraient, comme dans une chambre à échos. Mais dans ce cas, qui serait l’analyste ? Il imagina alors être le chef d’orchestre d’un interminable jeu de rôle où chacun deviendrait l’analyste de l’autre, supposant que l’espace d’écoute pourrait se passer, exceptionnellement, de la relation transférentielle singulière et non réciproque qui fonde d’ordinaire le lien entre l’analysé et l’analysant.

Comme je descendais la rue des Martyrs, je me demandai soudain pourquoi ça s’appelait ainsi : à quels martyrs rendait-on hommage ? Toute cette mémoire enfouie partout dans chaque mètre carré de la ville…J’allais dans une boîte de nuit, je n’allais pas me souvenir, je ne ferais pas partie de ceux et celles qui ravivent la mémoire, et d’ailleurs, qui le fait ? Je n’allais pas oublier non plus, car on ne se perd pas nécessairement dans la nuit, on osculte notre être et notre époque, et on considère, parfois désespérément, c’est à dire lucidement, qu’il n’y a rien à espérer. Ou bien, au contraire, on en sort plus vivant, sidéré, l’esprit raffermi, le corps brûlant et humide, parce que, oui, comme on me le demande toujours, Cuco a très chaud, sa température avoisine sûrement les 40 degrés sur un dancefloor. C’est un peu l’effet que produisit sur Cuco la Culottée : un effet électrique !

Invité par son amie islandaise Tatie Jones à la Culottée, Cuco était excité de découvrir une nouvelle soirée, comme toutes les fois que ça arrive, j’ai l’impression d’agrandir mon monde et l’étendue du champ de l’expérience. A l’entrée, Cuco fut chaleureusement accueilli par une femme charmante et ivre qui avait même du mal à déchirer les tickets. Son voisin lui fit d’ailleurs remarquer qu’elle avait du mal, elle en convint sans discuter, utilisant pour cela un dernier reste de lucidité. C’était parfait comme incipit ! En rentrant dans le Divan du Monde, le videur me fit un signe de la main pour me faire entrer directement. Et en effet, ce qui est beau dans cet espace, c’est que la porte un peu dorée s’ouvre directement sur le dancefloor. Là, je me suis retrouvée sur un petit promontoire de plein pieds avec la porte d’entrée, un peu semblable à celui du rdc de la Machine du Moulin Rouge, sauf qu’ici, c’est direct. J’aperçus de suite Naila Guiguet qui démarra son set sur les chapeaux de roue tandis que la porte se refermait derrière moi. C’était un peu comme une séquence de film de western. Naila dégage toujours une énergie particulière, avec son corps frêle et tonique à la fois, elle a une forme d’applomb. Oui, elle est culottée Naila, ou, dans le même genre d’expression moins directement liée à la soirée, mais un peu anachronique elle aussi, elle a du chien, et de l’endurance, et enfin, une merveilleuse capacité à enchaîner les morceaux nous conduisant assurément vers de petites extases, tout en ouvrant tout le temps à une dimension virevoltante, aérienne et légère. Bref, les sets de Naïla sont à la fois intenses et gracieux, et son entourage, ce soir là aussi. Amin Naoui était derrière les platines, il y avait aussi Loic Mahé, Clément Giraud, et Stéphane Moshé, avec lesquels j’ai dansé. En somme, c’était un petit peu la fine team de la Flash Cocotte qui s’était réunie au Divan du Monde et c’était du bonheur de se retrouver. La particularité de cette belle soirée, c’est de proposer une rencontre inédite entre une approche instrumentale et l’électro. Pas si courant sur les dancefloors parisiens de voir une soirée entière avec djs et musiciens. Aux côtés de Naïla, à l’autre bout de la scène, il y a avait le batteur Erik Borelva assis derrière sa batterie, Cuco passa beaucoup de temps à le regarder.

Cuco et Clément Giraud à la Culotte
copyright, Lola Ertel,Cuco et Clément Giraud à la Culotte

Sur cette photographie de Lola Ertel, on voit que la Culottée porte bien son nom et ne laisse pas les êtres indemnes. Si on en croit l’inscription de son tee shirt, Clément Giraud s’improvise en défenseur d’Israel,  ce cri qu’il pousse est-il le signe qu’il est un « fou de Dieu » ? Ou peut-être que c’est un tee shirt pro palestinien, en faveur d’un état bi-national ? Ou peut-être qu’en fait il ne supporte pas l’imminent départ de Parfait ? Cuco, de son côté, n’est pas allé jusqu’à éprouver une forme de décompensation mystique, cependant il semble lui aussi ému et un peu désemparé. Peut-être parce que tout était trop fort ? L’atmosphère était en effet parfois étrange et extatique, comme on peut le constater sur la photographie, nous avons tous deux une aura au-dessus de la tête. C’est la manifestation de ce que l’on appelle dans l’ésotérisme ou la philosophie orientale le corps subtil. S’agit-il de notre corps astral ou bien de notre corps éthérique ? On ne peut pas vraiment le savoir. Il arrive que sur certaines photographies, le corps de latex de Cuco soit auréolé de ce corps subtil – opération de conversion spirituelle spontanée vraisemblablement suscitée par la brusque montée de la température du corps – comme sur celle-ci, prise par Chill O lors de la Corps Versus Machine, ça se passait Chez Moune en janvier 2012. Mais peut-être que ce corps subtil n’est rien d’autre qu’un effet de lumière ? Le mystère restera pour quelque temps intact.

Corps Vs Machine. Photo de Chill O.
Corps Vs Machine. Photo de Chill O.

Nicolas Lebrun prit les commandes, accompagné de Shyamal Maitra. Je croisai sur le dancefloor Yoann Beaudet, organisateur de la soirée, et Yannick Marquis, tous deux amis de Tatie Jones, tellement amis qu’ils vont jusqu’à se rendre des services sexuels si j’en crois les dernières photos de la soirée. Avec cette petite bande, nous nous étions vus peu de temps avant au mois de mai au Batofar, à l’occasion de la Corps Versus Machine où mixait Anne-Claire (Dactylo) et où Léonie Pernet devait mixer. Il me dit qu’il allait chercher Tatie. En attendant, je me promenai dans le Divan du monde, aux étages, dans les escaliers, si le panorama n’est pas équivalent à celui de la Machine du moulin Rouge, Cuco a aimé s’accouder aux étages et regarder d’en haut le dancefloor. C’était bien de revoir Lucie Keyser croisée elle aussi à la Corps Vs Machine, et de retrouver le cher Luc Angelini. Et puis : Ta-Ba-Ta ! Tabatha Weisgerber a surgi, vêtue de blanc, les cheveux argentés, telle une princesse technoide elle insuffla une bouffée d’énergie au dancefloor absolument irrésistible, je me souviens d’une danse sans fin avec elle, Andres Merrano, Yannick marquis, Igor Dewe, aux rythmes de Nicolas Lebrun et de Shyamal Maitra. La soirée s’est terminée au comptoir avec TJones, elle m’a remontré son petit instrument magique qu’elle m’avait fait découvrir dans les arrières cales du batofar, en revanche, nous n’avons pas continué notre discussion philosophique entamée sur le pont la semaine d’avant, il faut dire qu’il s’agissait de mort et d’euthanasie, et ni Cuco ni Tatie n’étaient d’humeur à parler de ça. C’était la fête, je me suis éclipsé vers 4h du matin, quand le dancefloor était encore bien bondé et bien culotté. C’était une très belle première partie de soirée.

Publié par cucoandcuca

Transgendered and queer activist /Hacker transgender, performer, détourneur(e) des codes, j'interviens dans les espaces publics les Musées et les dancefloors

Un avis sur “Cucolotté

  1. En effet j’ai eu un problème avec le copyright intégré. Merci d’avoir rétabli, à bientôt! Et la femme ivre de l’entrée de la culottée profite ce cet échange pour te faire passer le bonjour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :