Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent (Grève générale II)

12717685_895128437272956_2340196298196108218_nAujourd’hui 3 février c’est la grève générale des citoyens lancée à Paris par le comité de citoyens vigilants pour protester contre l’instauration durable de l’Etat d’urgence, contre les dérives policière, contre les restrictions de nos libertés. Je m’associe à cet événement. Comment ne pas ? Je suis de toute façon depuis toujours interdit de séjour dans l’espace public. Je suis l’enfant queer weird et illégal des premières mesures islamophobes de l’Etat français, puisque l’interdiction de marcher dans l’espace public le visage masqué ou couvert date de la loi de 2010 qui était évidemment liée à l’interdiction du port du voile d’une manière à peine « masquée » : http://wp.me/p20ZmB-g4

J’ai reçu et lancé l’appel à la grève du Chili cette nuit, cette grève citoyenne fait suite à la manifestation de samedi, longue manifestation qui a eu lieu sous la pluie, de la Place de la République à la Place du Palais Royal, marche qui m’a conduit le soir en état d’ébriété et d’euphorie non loin de l’Elysée, chez les cocottes…. J’ai retrouvé la joie. La joie de militer et la joie de danser à la Flash. La joie de la bascule et du grand n’importe quoi. La joie de cette communauté queer, trans, pd, gouine, hétéra qui danse cul nu près des platines jusqu’au petit matin.

12696540_10156553449445253_807195278_o

Je n’étais pas venu depuis très longtemps, la dernière fois, Dactylo aka Anne-Claire s’appelait Reine Claude et Greg le Six faisait encore parti du monde de la nuit, on avait longuement parlé ce soir là de son désir de faire le tour du monde. Et du poids d’être un hétéro dans un monde de pd, sa parole avait relativisé mon sentiment de liberté queer qu’offrait le milieu. Depuis je regarde ses photos, il a l’élégance de nous épargner ses selfies, par contre comme tous les voyageurs, il ne résiste pas au goût du panorama.  Qui sont souvent incroyables. Ce soir là il avait fini la soirée en balançant une techno bien brute et bien frappée. J’avais erré dans ce grand espace avec bonheur comme si souvent là-bas en fin de soirée, avec l’impression d’être à Berlin – Version jeune et propre quand même – La veille il m’avait invité à la Magie Noire. Tout était cohérent, le nom du lieu : Faust / le nom de la soirée : Magie Noire. On aurait pu pressentir une soirée New Wave et post punk. Cuco en rêvait, il avait lu dans la journée un article sur les trous noirs, mais j’avais été surpris par la clientèle seizième arrondissement, je m’étais fait très vite aborder par une fille qui m’avait fait une déclaration et qui m’avait demandé si j’accepterais de poser en latex pour elle, puis ensuite nu. La proposition était osée et surtout très drôle, car pour moi la nudité est au-delà de la pudeur, mais cela elle ne pouvait pas le savoir. Je m’étais fait rapidement inviter dans les backstages par Greg, une intermédiaire était venue me chercher, telle une maîtresse de cérémonie. On aurait pu penser avec le lieu avec le titre et avec ce petit rituel à un reenactment de Eyes Wild Shut, mais c’est peut-être encore trop tôt, comme il est sorti en 1998 il faudra sans doute attendre 2018 pour oser en faire un reenactment à grande échelle. Cuco c’est sûr participera, avec d’autres cocottes de la Flash, là c’était plutôt bon enfant, ça discutait paisiblement.  Je me souviens avoir longuement dansé au son de Chloé, son set était incroyable comme souvent, et puis le lendemain il y avait eu les retrouvailles avec le monde merveilleux de la Flash, avec la grâce de Dactylo devenue entretemps Reine Claude. J’aimais beaucoup quand elle s’appelait comme ça, comme si elle était passée soudain du statut de dactilo à celle de fruit. C’était vraiment très original. Et si j’aimais autant, c’est sûrement parce qu’aux beaux jours d’été j’aime goûter aux reines claude, les cueillir à même l’arbre quand par miracle je croise un reine claudier dans un jardin des rues de Paris, à l’aube en revenant de soirée je m’arrête. Avec son nouveau nom, Anne Claire aka Dactylo n’en était que plus primesautière, plus estivale, plus tuttifrutti.

L’autre soir j’étais vraiment  joyeux, à cause de l’énergie de la révolte, de la grande marche où on a crié devant le Conseil d’Etat. Comme il pleuvait beaucoup, j’avais un avantage sur les autres manifestants, j’étais totalement imperméable. Et comme ça je pouvais tout voir sans être vu ni trop regardé, car tout le monde marchait encapuchonnés ou recroquevillés sous des parapluies.Manifestation-contre-l-etat-d-urgence-et-la-decheance-de-nationalite-a-Paris

Suis arrivé tard avec des amis, c’était la folie derrière les platines avec Pepi Della Fresca. je ne l’avais pas vu depuis longtemps, il a changé de look, ses cheveux ont poussé, il est encore plus beau plus roux plus trans. Son rouge à lèvre très rouge a laissé des traces sur mon visage. Il était comme toujours calme et doux, alors même qu’il ne voyait plus rien, car autour de lui se pressaient Sébastien Vion Raya Martini Ben Dupinoy Dustin Muchuwitz Amina Oui les magnifiques…. Jeremia Boulanger était sûrement sous mdma car il m’embrassait comme un fou à chaque fois qu’il me croisait, c’est à dire souvent et un peu comme un enfant débordant d’affection. Jeremy c’est la joie festive incarné. Thibaut Becheri était infatigable et très sexy perché sur la table. / Je crois que c’est son cul que l’on voit sur la photo. / Et puis les retrouvailles avec Stéphane Moshé qui m’a parlé du projet de film sur la nuit interrompu pendant deux ans auquel j’avais participé en décembre 2013, il m’avait suivi sous la neige le long des Champs Elysées, en haut de la fausse piste de ski, non loin de la patinoire. Reprise du film. Grande nouvelle. (Je remercie E De Beauvoir de m’avoir envoyé ces images roses tirées d’extraits de film.)

12669960_10156553447940253_338625049_o

Puis j’ai croisé un garçon lumineux avec lequel j’ai dansé, il m’a dit c’est moi Anatole qui t’avait écrit. Anatole c’est si beau comme nom. Il y avait du vent autour de lui, j’ai entendu une voix qui susurrait une phrase : le vent se lève il faut tenter de vivre. Celle d’un poète qu’a repris Miyazaki. Et puis juste après, la joie de se croiser avec Nelson d’Araujo. Nelson c’est la classe, on le voit arriver de loin avec sa coupe afro très 80′ ses moustaches impeccables son noeud papillon. Je sais que c’est pénible de tirer des généralités de caractère sur les soit disant peuples, comme Stendhal ou d’autres le faisaient si facilement au dix neuvième siècle, pourtant, les brésiliens, ou personnes proches de la culture brésilienne, sont souvent plus doux et plus ouverts que les parisiens. Je crois que tout en dansant on a parlé de Maria Bethana et de Caetano Celoso.

A un moment j’ai croisé Léonard avec son ami Pier Francesco, Triksters, Chill, c’était du bonheur de danser tous ensemble, Léo m’a offert du poppers, c’était beaucoup trop d’un coup, j’avais l’impression que mes jambes se dérobaient, en allant prendre l’air dehors j’ai dansé dans le hall, un garçon est venu danser avec moi. Il m’a demandé si j’étais gay. J’ai dit oui. Moi je suis un boy viens avec moi, il m’invitait à une soirée privée,  comme au Berghain, disait-il, une soirée secrète. J’avais un peu envie de le suivre, je n’ai finalement pas suivi. A cause du poppers ou à cause du secret je ne sais pas.

J’ai redansé au chaud derrière les platines, Niz rejoignait Pepi. C’était comme avant, j’étais heureux de les regarder. Heureux d’être à leurs côtés. D’appartenir à cette communauté bienveillante, à la fois éphémère et durable, communauté de noctambules où je me suis toujours senti protégé et accueilli. En partant j’ai pensé qu’il fallait vraiment arracher la joie aux jours qui filent.

 

 

 

 

Publié par cucoandcuca

Transgendered and queer activist /Hacker transgender, performer, détourneur(e) des codes, j'interviens dans les espaces publics les Musées et les dancefloors

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :