Chimérisme au Palais de Tokyo ( brûler pour briller)

(Bribes de souvenirs de novembre 2015 ressurgies le 5 novembre 2016)

Ce soir là tout a fini dehors sur le trottoir avec une moitié de lune ultra brillante, une étoile filante anormale pour la saison, et des rêves de doubles /clones mutants voyageant anchroniquement dans le temps avec des maisons qui brûlent.

Au Palais de Tokyo il y a avait aussi au sous-sol un film vidéo en boucle d’une maison en bois qui brûle, aucune image ni sensation de désastre, mais la stéréotypie de la maison en feu, que l’auteur a voulu explorer.

A ce moment-là, ça a fait ‘eurêka explique à Buzzfeed Barry Starr, généticien à l’université de Stanford contacté par le couple. Il s’agit en fait d’un phénomène appelé « chimérisme » : le père avait un frère jumeau in utero dont il a aspiré l’embryon lors de la grossesse. Il est donc porteur de deux matériels génétiques différents : le sien et celui de son frère jamais né, dont a hérité l’enfant. C’était un autre film.

 

Publié par cucoandcuca

Transgendered and queer activist /Hacker transgender, performer, détourneur(e) des codes, j'interviens dans les espaces publics les Musées et les dancefloors

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :