De l’obligation d’être masqué dans une République qui interdit de l’être

Politiquement, depuis quelques semaines, il se passe vraiment des choses extraordinaires en France. L’une d’entre elle, qui me concerne de très près et m’amuse énormément, c’est le changement radical de paradigme concernant l’approche du visage. L’injonction républicaine, pesante et omniprésente, à avoir le visage découvert , est en passe d’être abandonnée pour l’injonction à avoir le visage masqué. L’obligation du visage couvert est en train de se substituer à l’obligation d’avoir un visage découvert ! « La République à visage découvert », leitmotiv incluant une idéologie laïque clairement islamophobe et anti black blocs, va être remplacée par « la République à visage masqué »!

Du fait de la loi de 2010, j’étais jusqu’à présent illégal dans l’espace public français, je précise français, car en Europe, ce n’était nullement le cas en Allemagne en Italie en Espagne ou en Angleterre; pays où je suis allé régulièrement; loi de 2010 stipulant l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public. Loi et mesures répressives approfondies et aggravées avec de nouvelles lois en 2018 pénalisant et criminalisant encore davantage les personnes transgressant cette règle. J’ai été souvent poursuivi et menacé par des agents des forces de l’ordre pour cette raison, jusqu’à vivre dans une peur quasi permanente de croiser la police, dès que je sortais.

Depuis la crise du coronavirus, le gouvernement français se débat avec cette histoire politique et répressive complexe, toujours fort encombrée avec le masque, allant même jusqu’à recommander, au coeur de la crise, de ne pas en mettre, pour justifier l’absence criminelle de matériel disponible, mais aussi peut-être parce que certains de ses membres sont désemparés devant l’obligation d’opérer un changement de paradigme législatif. Comment encourager, voire obliger de porter un masque, alors qu’on ne cesse depuis des années de poursuivre de traquer et de verbaliser les citoyen·ne·s pour qu’iels ne portent rien qui cache leur « visage » ?!

C’est vrai que nos législateurs doivent se sentir proches d’une forme de schizophrénie angoissante, devant à la fois soutenir cette loi, maintenir son implacable et horrible slogan « la République se vit à visage découvert » et se préparer dans le même même temps à soutenir que le port du masque est obligatoire. Alors on tente d’inventer pour cela des noms ou de nouveaux slogans, comme « le masque grand public » ou « Aux masques citoyens! » L’obligation du port du masque dans l’espace public est en effet imminente : L’assemblée Nationale de Médecine a écrit un rapport le recommandant dès maintenant, dont voici un extrait :

« Malgré l’évidente nécessité d’une telle mesure, malgré son acceptabilité attestée par l’anticipation de nombreuses personnes qui ne sortent que masquées, des objections de principe retardent sa mise en œuvre et favorisent la persistance d’une transmission du virus dans la communauté. Restreindre le port du masque dans les seuls transports en commun, c’est négliger tous les espaces publics où le risque demeure. Subordonner cette obligation à la fourniture gratuite de masques par l’État, c’est conforter la population dans une situation d’assistance et de déresponsabilisation. Enfin, attendre la date du 11 mai pour faire porter le masque aux Français, c’est accorder 3 semaines de répit au SARS-CoV-2 pour qu’il continue de se transmettre, c’est accepter plusieurs milliers de nouvelles infections, donc plusieurs centaines d’hospitalisations et plusieurs dizaines de morts supplémentaires. »

J’avais pris l’habitude de sortir muni de mon drapeau protestateur, où figure la loi de 2010 stipulant l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public. Ci-dessous, c’était à Paris, lors de la Marche pour la dignité et contre les violences policières en 2017, photographié par Chill okubo.

Par provocation ou esprit contestataire et self defense, je crois qu’au moment du déconfinement je vais le sortir quand même, juste pour semer le trouble, ou le doute, dans l’esprit des fonctionnaires de police.

Peut-être même que le happening en sera encore plus intéressant !?

Publié par cucoandcuca

Transgendered and queer activist /Hacker transgender, performer, détourneur(e) des codes, j'interviens dans les espaces publics les Musées et les dancefloors

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :