Dans la solitude de l’ombrière

Marseille. Marcher pour la première fois dans les rues de Marseille. Lire sur les réseaux qu’il y a une marche de nuit contre les violences sexistes sur le vieux port. Sentir l’appel de la marche monter en soi. Sentir monter l’excitation de la manifestation. Sentir l’envie d’être avec les militantes. Rédiger pour la première fois une attestation de déplacement dérogatoire je soussigné Cuco Cuca né le 19 octobre 2011 à Mexico demeurant au 9 rue du Musée dans le 1er arrondissement de Marseille certifie que mon déplacement est lié au motif suivant autorisé par l’article 3 du décret numéro 2020.1310 du 29 octobre prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie du covid 19 qui autorisé les « manifestations sur la voie publique ». Signer. Oser. Oser Sortir. Sortir de l’appartement. Sortir de l’immeuble. Sortir de la petite enclave bruyante de Noailles encerclée par les cars de police. Raser les murs. Être heureux d’être dehors. Raser les murs. Avoir peur. Se rassurer. Se dire que dans la nuit on me voit moins. Contourner la canebière. Emprunter les petites rues. Marcher et prendre de l’assurance au fur et à mesure que les pas s’assurent. Arriver sur le vieux port presque à l’heure et ne voir personne. Déambuler sous l’ombrière. S’entendre demander êtes-vous toutes déjà parties marcher dans la nuit ? S’apercevoir tout seul dans l’immense miroir. Se voir petit point blanc dans le noir immense du miroir de l’ombrière. Avoir le réflexe étrange de se photographier seul dans le reflet miroir pour attester de ma présence fantôme. Regarder les bateaux à quai. Fermer les yeux. Embarquer dans un bateau pour rejoindre les îles du Frioul où est ouvert un bar queer pirate. Rêver. Croire aux rêves. Espérer voir surgir Ben et Cy. Ecrire à Ben. Rentrer à Noailles par les petites rues. Faire face à un homme qui bloque l’accès à ma porte d’entrée. Faire face à un homme menaçant et violent. Tenir bon. Ne pas répondre à ses questions. Surtout ne pas s’énerver. Trembler en rentrant la clef dans la porte qui ne s’ouvre pas avec l’homme qui monologue des trucs sur Jesus Christus dans une langue inconnue en m’alpaguant sans cesse. Pouvoir enfin rentrer. S’enfermer à clef. Sortir urgemment Sisters Outsider d’Audre Lorde. Lire son texte sur le pouvoir de l’amour. Rendre hommage à nos luttes. Comprendre que je me suis trompé de jour. Être trop pressé de manifester trop empressé. Etre contacté par Gaelle Matata nouvellement marseillaise. Retrouver sur son mur insta une belle photo de nuit moi debout dans la pénombre javanaise regardant concentré au lointain qu’elle a prise à la Java un soir d’il y a deux ou trois ans. Se souvenir de la soirée. Se rappeler qu’elle était organisée par Mathieu Foucher qui avait projeté le film de Virginie Despentes. Se dire que c’est un souvenir de cistes et d’empowerment. Se souvenir qu’après le film il y avait une performance d’Alix et de Leslie Barbara Butch très belle. Éprouver le manque de la nuit. Se laisser emporter dans le souvenir des nuits. Avoir la surprise le lendemain de voir mon nom gravé sur une immense pancarte d’un toit terrasse. Mon nom en version mexicaine légendaire El coco ou El cuco c’est pareil c’est un fantôme dans ces cas là. Renouer avec le jour en attendant que les nuits s’offrent de nouveau à la nuit. Regarder la photo et laisser la nuit et le chant d’Elli Medeiros remonter. Écouter la chanson et regarder la photo en même temps et laisser un peu de légèreté remonter alors que tout est devenu nausée. Ad nauseam.

Publié par cucoandcuca

Transgendered and queer activist /Hacker transgender, performer, détourneur(e) des codes, j'interviens dans les espaces publics les Musées et les dancefloors

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :